Accueil Adhésion Activités Le Vallon Partenaires Contact Galerie
Site classé Aygo tebio Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées Muséum des Pyrénées

 SITE CLASSE






Depuis son installation en 2000 au cœur du Site Classé du Vallon du Salut, le CPIE a eu à cœur de valoriser cet environnement exceptionnel, de faire découvrir au plus grand nombre la richesse de son patrimoine naturel et culturel.

Pour cela le CPIE organise, coordonne et participe à de nombreuses actions, avec les partenaires du site classé : le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées (CBNPMP) et le Muséum des Pyrénées ville de Bagnères de Bigorre.

puce Les actions menées sur le site classé :

  • Sorties d’interprétation du site classé,
  • Classeur d’activités pédagogiques pouvant être réalisés sur le site,
  • Atelier "objets de nature",
  • Cycle de conférences naturalistes,
  • Coordination du programme pédagogique et touristique d’animation du site classé,
  • Valorisation du Muséum de Pyrénées auprès des scolaires (de la maternelle a l’enseignement supérieur) des centres de loisirs, d’adultes en formation (enseignants, étudiants),
  • Conservation et suivi d’une colonie remarquable de reproduction de chauve-souris,
  • Programme d’exposés et de sorties sur les chauves-souris du Muséum avec utilisation d’une caméra infra-rouge,
  • Participation au groupe de travail sur le plan de gestion du site classé,
  • Participation au groupe de réflexion sur le devenir du Muséum des Pyrénées,
  • Création d’un massif de plantes pyrénéennes et valorisation au travers d’une plaquette de présentation.






puce Découverte du site classé :

Aux portes de Bagnères, existe un joli petit vallon parcouru par l’aygo tébio (l’eau tiède) nom du cours d’eau qui prend ses sources au pied de la montagne du Monné. Cette eau thermale fut utilisée dès le XVI ème siècle par les curistes bagnérais qui traversaient ce vallon pastoral. Ces premiers thermes composés tout d’abord que d’une baignoire commune furent améliorés par la construction en 1781 d’un établissement d’ampleur muni d’un clocheton. Ils devinrent les plus renommés de Bagnères  jusqu’à la construction des Grands thermes en 1828 et la fréquentation du vallon augmenta. En 1900, l’aile sud fut rajoutée et ces thermes furent exploités jusqu’en 1990.
Le vallon très apprécié à l’époque romantique fut à de très nombreuses reprises peint, lithographié puis photographié.

« Ce vallon par son échelle modeste, la douceur de ces courbes, la variété de paysages en fait une représentation idéale de la montagne cultivée, de la campagne romantique, sans conflit, presque sans travail. »(Extrait du Bulletin de la Société Ramond 1995.)
Dans les années 1920, le vallon est transformé en parc thermal avec la création d’un cheminement dans le creux du vallon, après canalisation de l’aygo tébio et la création de ponts en béton imitation bois très en vogue à l’époque. La plate-forme du théâtre de la nature est réalisée après d’énormes travaux de terrassement en 1923, la statue de la bacante sera installée en 1929 et le porche d’entrée est construit en 1934.